6 actions à mettre en place pour capter vos premiers clients

6 actions à mettre en place pour capter vos premiers clients

Comment trouver ses premiers clients ? Un véritable défi lorsqu’on débute une activité sans aucun réseau. Voici quelques pistes utiles.

Positionnez-vous en tant qu’expert

Vous venez de lancer votre entreprise ? Vous avez encore plus intérêt à vous positionner en tant qu’expert que n’importe quel autre professionnel. Sans références, sans bouche-à-oreille, vous n’êtes pas à votre avantage ! Démontrez que vous savez exactement ce que vous faites et que vous n’avez aucun doute sur les résultats que vous obtiendrez. Cela implique de parler de votre expérience, si petite soit-elle, de proposer des solutions concrètes à vos clients et de leur expliquer pourquoi ces solutions sont les meilleures.

Vos futurs clients ont besoin d’avoir confiance en vous, et donc de percevoir votre expertise. Assumez pleinement la foi que vous avez en vous-même (sinon vous n’auriez pas créé votre entreprise).

Présentez votre travail : démos, photos, vidéos, blog…

Vous n’avez pas encore un seul client, vous n’avez pas de références à présenter sur votre site ou lors de vos rendez-vous, ni même de témoignages… Rassurez-vous, cela ne va pas tarder. Il y a des alternatives ! Surtout avec les médias : prenez en photo vos créations, réalisez des vidéos dans lesquelles vous donnez des conseils, créez un blog… Tous ces contenus ont un pouvoir viral sur les réseaux sociaux. S’il le faut, utilisez votre réseau personnel dans un premier temps pour diffuser des photos ou vidéos de votre activité. Vous pourrez ensuite vous constituer un réseau social professionnel.

La création de photos et de vidéos de ce type est accessible à tous grâce aux réseaux sociaux et aux smartphones, que vous soyez maçon, avocat, webmaster ou agriculteur… En revanche, si vous n’êtes pas à l’aise avec la création de fichiers multimédias, vous devriez plutôt réaliser vos démos face au public, si votre activité si prête. Un concours, un événement local, une exposition… ne manquez aucune occasion de présenter votre travail.

Référencez votre site web

Un site internet ouvre de nombreuses portes quand on cherche ses premiers clients : votre potentiel de visibilité explose ! Mais être visible sur le web demande un peu de travail. Comment faire connaître votre site parmi des milliers d’autres sites similaires ? Votre stratégie de référencement Google joue un rôle fondamental pour acquérir un trafic, puis pour convertir l’internaute en client. Choix des mots clés, création de contenus, vous pourriez avoir besoin de faire appel à des professionnels du référencement et du marketing pour un maximum d’efficacité.

Proposez des offres gratuites

Aucun client ne frappe à votre porte ? Alors, vous n’avez rien à perdre ! Proposez des offres alléchantes, même si cela vous coûte dans un premier temps. Le but est de prouver votre compétence mais aussi d’attirer le client, de le fidéliser. Ne faites pas d’offres gratuites qui laissent ensuite les clients partir. Par exemple, proposez des offres gratuites à ceux qui s’engagent sur le long terme : le fameux 1er mois offert pour un engagement de 12 mois, ou 1 produit acheté = 1 offert. Cela fonctionne pour de nombreuses activités professionnelles. A vous de trouver quelle offre aura du succès !

Si vos offres promotionnelles ont plu, vous devriez recevoir des témoignages. Ces témoignages ont un fort pouvoir de conviction auprès de vos futurs prospects. Lorsqu’ils voient qu’un de vos clients a pris le temps de témoigner, vos prospects se sentent rassurés. Ils découvrent des compliments qui les confortent dans le fait de vous choisir comme prestataire.

Faites parler de vous

Pour trouver des clients, vous devez absolument faire parler de vous. Si vous restez derrière votre bureau à attendre votre premier client, vous risquez de prendre racine ! Demandez un article dans la presse (si votre cible lit la presse), organisez un événement pour une bonne cause, participez à des salons et conférences…

Trouvez une façon d’aller à la rencontre de vos clients. Rivalisez d’imagination et d’audace pour les débusquer, car avouons-le, ce n’est pas toujours simple de savoir où ils se cachent ! Pour trouver vos premiers clients, vous devez savoir qui ils sont, vous devez connaître votre cible : quel âge a-t-elle, quelles sont ses activités, ses goûts ? En répondant à ces questions, vous pourrez savoir comment vous faire connaître auprès d’eux.

Elaborez des partenariats

Rencontrez des professionnels dont l’activité complète la vôtre, créez des partenariats : cela ne coûte rien mais peut vous rapporter des clients. Le but n’est pas de chiper des clients à une entreprise déjà bien installée (quoi que, cela peut aussi l’arranger si elle vous considère comme sous-traitant), mais plutôt d’informer cette entreprise que vous avez des compétences qui peuvent l’intéresser ou intéresser ses clients. Par exemple, un jardinier qui découvre que la tondeuse de son client est HS, le recommande au nouveau mécanicien du quartier. Devenez ce mécanicien que l’on recommande !

Trouver ses premiers clients demande de l’imagination, de la créativité et de la sociabilité, mais tout cela est à portée de tous. Lancez-vous !

5 erreurs courantes qui vous empêchent de vivre de votre activité

5 erreurs courantes qui vous empêchent de vivre de votre activité

La réussite financière d’une entreprise dépend de nombreux facteurs. Il ne suffit pas d’être travailleuse pour vivre de son activité, il faut aussi savoir remettre en question son organisation, son comportement et ses stratégies lorsqu’on n’arrive pas à vivre de son activité. Voici 5 défauts que vous pouvez corriger tout de suite, ou presque !

1-    Empêcher vos clients de s’exprimer

Vous avez sûrement déjà vécu cette situation chez un médecin, où vous avez à peine le temps de commencer une phrase que le médecin vous interrompt pour vous dire ce que vous avez. Parfois il a raison, mais parfois il a tort parce qu’il ne vous a pas écouté jusqu’au bout. La relation entrepreneure <-> client, c’est presque pareil. Si vous ne laissez pas l’occasion au client de poser ses questions ou d’exprimer ses attentes, il se sent incompris et se tourne vers un autre prestataire. Au meilleur des cas, il vous confie le projet mais vous risquez de passer à côté de ses objectifs parce que vous n’avez pas écouté votre client.

Cela ne veut pas dire que vous devez l’écouter pendant des heures !  Ne vous laissez pas non plus submerger par la relation client. La difficulté est sans doute là d’ailleurs : trouver le bon équilibre entre canaliser le client et l’écouter.

2-    Trop focus sur votre productivité

Beaucoup d’entrepreneures se focalisent sur la rentabilité de leur entreprise, au point de négliger d’autres aspects de leur travail qui pourtant, comptent réellement dans la viabilité de leur entreprise :

  • Entretenir et développer son réseau professionnel pour augmenter les opportunités, pour développer son potentiel et rester connectée à votre univers qui évolue en permanence
  • Être plus présente pour ses clients et ainsi répondre à leurs attentes, leurs inquiétudes
  • Avoir du recul et donc un regard plus objectif sur la situation de votre entreprise et son avenir
  • Mieux percevoir les qualités de vos concurrents pour vous inspirer

Ne vous laissez pas embarquer par vos objectifs de productivité, restez connectée à votre univers professionnel et à vos clients.

3-    Rester cachée derrière le « professionnalisme »

Si le professionnalisme est une qualité essentielle à la survie de tout entrepreneur, le danger est de justement avoir cette façade qui cache vos valeurs humaines. Le client a besoin de se faire un avis sur vos compétences mais aussi sur vos qualités humaines. Il se demande si vous êtes honnête, disponible, si vos centres d’intérêt correspondent avec le projet qu’il envisage… Le client doit pouvoir lire en vous et même à la rigueur, cerner vos défauts, vos faiblesses. On en a tous non ?

L’une des tendances actuelles, ça tombe bien, est le marketing personnel ou personnal branding. Il s’agit d’utiliser vos qualités humaines et votre expérience pour vous démarquer du professionnel standard ou de professionnels qui ont d’autres qualités personnelles. Certains clients vous choisiront pour votre répartie, d’autres pour votre tact ou votre rigueur, parce qu’ils considèrent que c’est important. Utilisez donc votre personnalité à bon escient dans votre relation client !

4-    Proposer des prix trop avantageux

Certaines traditions commerciales veulent que le prestataire fasse des offres avantageuses dans certaines circonstances. Les prix de gros existent depuis toujours : 10 achetés, 1 offert. Il y aussi les cadeaux de bienvenue et les avantages fidélité. Mais, ces offres sont elles si avantageuses pour votre entreprise au final ?

Par exemple, réduire votre prix quand le client commande une certaine quantité de produits, cela fait-il gonfler votre chiffre d’affaires à long terme ? Car ce type d’offres ne convient pas à toutes les entreprises !

Une carte fidélité pour tous vos clients fidèles ? Ne risquez-vous pas au final de perdre 10% de votre CA tous les jours ?

Trouvez votre façon de séduire et de fidéliser la clientèle ! Celle qui vous rapporte des bénéfices à long terme, celle qui fait parler de vous.

5-    Se laisser déborder par les tâches chronophages

Chaque entrepreneur a son lot de tâches chronophages et qui parfois ne rapportent rien ! Produire des documents administratifs, entretenir ses locaux, créer soi-même ses supports de communication… Tout faire soi-même est en effet très économique : vous ne dépensez pas un sou. Mais pendant ce temps-là, pas un sou ne rentre ! Apprenez à déléguer. Prenez un engagement cette année : déléguez la tâche la plus chronophage et qui ne vous rapporte rien. Vous passez la moitié de la journée à faire des factures ? Il est temps de trouver une secrétaire, un comptable ou un bon logiciel pour accélérer tout ça ! Vous avez un site internet mais il plante sans arrêt ? Trouvez un webmaster ! Libérez du temps pour être plus productif ou pour apprendre à connaître vos clients.

Vivre de votre activité est surtout une question d’équilibre : être productive sans se laisser dépasser, être professionnelle mais toujours humaine, être indépendante mais surtout pas isolée… A vous de voir ce qui pêche !

Avez-vous un ami qui vous veut du bien ? Si oui, ARRÊTEZ TOUT !

Avez-vous un ami qui vous veut du bien ? Si oui, ARRÊTEZ TOUT !

« J’ai un super ami qui va me faire mon site gratuitement car je n’ai pas le budget ».

J’entends cette phrase environ une fois par semaine et je dis « STOP !! Mais pourquoi s’évertuer à ne pas vouloir réussir dans son business ? »

Voici deux raisons qui m’empêchent d’adhérer à cette aide précieuse même si je pense qu’elle part d’un très bon sentiment.

1- Si on crée un business, c’est bien pour en vivre, non ? Donc, on va vendre quelque chose, non ? C’est du commerce. À moins que ce ne soit gratuit ?!

Je ne comprends pas la logique qui se cache derrière le fait de vouloir un travail gratuit. Est-ce qu’on a l’intention de fournir un produit ou un service gratuit nous aussi ? On veut vendre quelque chose mais ne rien acheter ou ne rien investir. Mais, s’il n’y a pas d’acheteur alors il n’y a pas de vendeur. Logique implacable pourtant. Êtes-vous prête à faire du gratuit ou du bradé ? J’imagine que non. Alors pourquoi les autres le feraient ? Vous voyez ma logique ?

Tout travail mérite salaire, comme on dit.

2- Cet ami qui vous veut du bien a assez de temps et toutes les compétences requises pour créer un site Web professionnel, sécurisé, optimisé pour Google, user friendly, qui vend pour vous…

– Dans ce cas il est certainement webmaster. S’il l’est, il sait parfaitement ce que coûte un site professionnel, le temps qu’il faut pour le créer et les compétences à avoir pour que le site tienne la route techniquement et d’un point de vue communication et webmarketing… Donc, il sait que ça ne peut pas être gratuit et il ne vous proposera pas ses services. D’autant que s’il est bon, il n’a pas de temps à consacrer à un projet gratuit. Il est très occupé par ses clients qui sont bien sûr prioritaires. Au mieux, votre projet verra le jour aux calendes grecques…

– Il n’est pas webmaster ? Ok, passez très vite votre chemin. Mes presque 4 années d’expérience en témoignent. Un an après le lancement d’un site fait par un non professionnel, aucune vente, aucun passage sur le site… rien !! Pire un site jamais terminé et donc contre productif. Donc, pas de rentrée d’argent, une perte de motivation et tout ce qui s’en suit. Un site pro aurait déjà été amorti lui.

Bref, vous l’aurez compris, ne cédez pas à la tentation du gratuit fait par votre ami qui vous veut du bien. Si vous croyez vraiment en votre projet, vous savez qu’il va vous faire vivre. Vous savez que pour réussir, il faut investir. Vous savez que votre investissement sera vite amorti.

Depuis un moment déjà, je ne choisis de travailler qu’avec des personnes qui ont foi en leur projet. Je refuse systématiquement les demandes de remise, rabais ou autres réductions. Pour moi, c’est la marque d’un manque de confiance en son propre projet. Je sais aussi que si on n’y croit pas, ça ne peut pas marcher !

La seule entorse à cette règle est que je propose un arrangement de paiement.

Alors voilà, si vous avez CRUELLEMENT envie de vous lancer, vous pouvez demander une séance découverte gratuite en cliquant ici : https://veroniquegachet.com/diagnostic-gratuit

Au plaisir de vous lire,

Véronique

Comment rendre votre newsletter plus efficace en 4 points ?

Comment rendre votre newsletter plus efficace en 4 points ?

Rendre sa newsletter plus efficace, oui mais comment ? La newsletter est un courrier électronique informatif que vous envoyez périodiquement à votre liste d’abonnés. C’est un outil très répandu qui possède des atouts non négligeables. Elle permet d’informer ses clients de l’actualité de votre entreprise, de maintenir un contact régulier afin de fidéliser vos clients et également d’augmenter le trafic sur votre site internet en incitant les abonnées à se diriger sur sa page.

Bien que la newsletter ait une mauvaise réputation, elle représente un grand taux d’engagement et de génération de trafic. Afin de ne pas tomber dans le désuet, il est nécessaire d’adapter ses mails et d’éviter certaines erreurs. Voici quelques conseils pour rendre votre newsletter plus efficace.

Augmenter sa liste de diffusion

Nous le savons, dans les débuts de son entreprise acquérir une liste d’abonnés est un exercice périlleux car les chiffres peinent à augmenter. Pas de panique, c’est tout à fait normal ! Laissez le temps à votre entreprise de se faire sa place sur le net. Votre communication vous amènera des prospects et viendra faire grimper le nombre d’abonnés.

Pour cela, veillez à mettre en avant vos formulaires d’inscription. Les prospects viendront à vous par eux-mêmes ! Afin d’augmenter votre liste, il existe différentes méthodes qui ont déjà fait leurs preuves.

Vous pouvez créer de l’attrait en créant des publications particulières. La création de concours, de jeux ou encore la mise en avant de promotions, de cadeaux sont des propositions alléchantes qui peuvent vous rapporter une augmentation considérable de votre base de données et qui aboutira sûrement sur un engagement de prospect. Pensez également aux réseaux sociaux, ils permettent de relayer vos informations et d’attirer de nouveaux abonnés.

Posséder une liste d’abonnés actualisée

Il est bien d’étoffer sa liste d’abonnés, cependant il est nécessaire de l’ajuster. En effet, plus vos abonnés seront intéressés par votre contenu plus ils seront amenés à faire appel à vos services et se dirigeront sur votre site. Les personnes qui suppriment vos mails sans prendre la peine de les ouvrir ne représentent aucun intérêt pour votre activité.

Il n’est donc pas nécessaire de paniquer lorsque vous vous rendez compte que des contacts se désabonnent. Dites-vous que c’est une très bonne chose. Cela ne vous apportera aucun bénéfice de garder dans votre liste de diffusion des prospects qui ne sont pas intéressés par votre contenu. Considérez ces désabonnements comme un recentrage plus professionnel. Votre liste de diffusion n’en sera que plus efficace car cela augmentera le taux d’ouverture de vos campagnes. Votre message s’adressera uniquement à des contacts intéressés par votre activité et vos services.

Pensez à faire régulièrement des mises à jour de votre base de données. Les logiciels d’automatisation proposent cette fonctionnalité. Cela permettra de supprimer toutes les adresses devenues invalides et les désinscriptions.

Le contenu de sa newsletter

La newsletter est un outil idéal pour relayer les informations importantes de votre entreprise. Afin d’accéder à un meilleur taux de réactivité voici les indispensables que vous vous devez de mettre dans vos newsletters :

  • Dans un premier temps, veillez à ce que le lecteur identifie au premier coup d’œil votre entreprise. Pour cela, mettez en tête de mail votre logo ou votre bannière.
  • Diffusez un contenu récent. Ne relayez pas d’information passée de date, vous devez présenter des informations en temps réel, cela attestera de votre réactivité et de votre professionnalisme.
  • Pensez à mettre des liens de redirection. C’est l’occasion de générer du trafic sur vos pages internet et sur vos réseaux sociaux. Les lecteurs pourront alors vous suivre, c’est le moyen idéal pour informer vos prospects en temps réel sur toute votre actualité.
  • Si vous en avez la possibilité, pensez à mettre des boutons call-to-action. Ils sont facilement identifiables et pousse le lecteur à l’engagement.
  • Il ne faut surtout pas oublier de mettre un lien de désabonnement. Attention, il s’agit là d’une obligation légale. Qui plus est, comme nous l’avons vu cela vous aidera dans l’élaboration d’une liste de diffusion plus précise et efficace.

Réfléchir à la diffusion la plus adéquate

La newsletter est souvent décriée car certains abus de diffusion ont fini par fatiguer les internautes. Pour être efficace une newsletter se doit d’être concise et attractive, il ne sert à rien d’envoyer une trop grande quantité d’information car les abonnés auront une impression de spam.

Par ailleurs, nous vous rappelons que le spam est illégal en France. Nous n’allons pas nous étendre sur les différents textes de loi, mais si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, retrouvez les informations relatives aux textes législatifs sur le site de la CNIL.

Choisissez l’heure et le jour les plus adéquats pour l’envoi de vos mails. Chaque envoi possède un timing idéal qui se calcule selon vos cibles, votre secteur d’activité, le jour de la semaine et les spécificités de votre liste de distribution. Les marques se divisent sur l’envoi idéal. Pour déterminer celui qui vous ira le mieux vous pouvez faire des tests de diffusion et analyser le taux de clic, pour vous aider vous pouvez vous appuyer sur l’analyse proposée par le blog du modérateur pour affiner votre phase de test, ou alors utiliser les options d’optimisation de l’heure d’envoi que proposent certains logiciels d’automatisation.

Afin de compléter ces informations n’hésitez pas à aller découvrir notre article : Comment et pourquoi recourir à la newsletter ?