6 points SEO à maitriser impérativement

6 points SEO à maitriser impérativement

Pour faire décoller votre site web, vous devez connaître les règles SEO fondamentales. Rien de très compliqué, les techniques SEO sont accessibles à tous ! On vous résume tout avec les 6 points clé SEO que vous vous devez de maitriser.

1 – Les balises SEO

Plusieurs balises sont utilisées en référencement : la balise title, les balises hn (h1, h2, h3…) et la balise meta description. Mais, à quoi servent-elles et comment les intégrer dans votre site ?

Balises hn (h1, h2, h3…)

Les balises hn servent à structurer un texte et à hiérarchiser son contenu. La balise h1 correspond au titre principal, la balise h2 correspond aux sous-titres, la balise h3 aux sous-sous-titres, etc. Elles s’écrivent de la manière suivante en html : <h2>Sous-titre (max. 5 mots)</h2>. Mais si vous publiez vos textes via un CMS comme WordPress ou Prestashop, il suffit de cliquer sur la balise titre (titre 1, titre2, titre 3…). Les professionnels SEO conseillent d’intégrer les mots clés au début des balises hn pour optimiser le référencement.

Balise title

La balise title ou balise titre permet à Google de savoir quel titre il doit afficher lorsque votre site apparaît dans les résultats de recherche. La balise title s’écrit avec ce code :  <title>Votre titre</title>.  Google prend en compte un maximum de 70 caractères pour ce titre, donc il est conseillé de choisir un titre qui ne dépasse pas cette longueur. Les bonnes pratiques SEO veulent que l’on introduise le mot clé en tête de titre.

Balise meta description

La balise meta description apparaît dans Google en tant que description de votre site. Elle contient un maximum de 160 caractères et s’écrit comme ceci : <meta name= »description » content= »Ecrire ici votre description » />. L’intégration des mots clés principaux dans votre meta description a un fort impact SEO, surtout si vous les combinez avec d’autres termes susceptibles d’être recherchés par l’internaute. Vous pourrez alors vous positionner sur un plus grand nombre de requêtes. Par exemple, pour un serrurier qui assure les dépannages même le week-end, il peut indiquer « dépannage le week-end » dans sa meta description, et d’autres mots intéressants comme « pas cher »,  « agréé » etc.

2 – Choix et utilisation des mots clés

Pour réussir votre stratégie SEO, le choix des mots clés est essentiel. Les mots clés sont les requêtes effectuées par les internautes via Google. Pour générer du trafic, vous pouvez créer autant de pages que de mots clés. Une page décrivant votre activité d’avocate spécialisée en divorce, une autre décrivant votre activité d’avocate spécialisée en droit des affaires, etc. Mettez vous à la place des internautes susceptibles d’être intéressés par vos prestations : que cherchent-ils dans Google ?

3 – Le texte autour du mot clé

Pour être efficaces, les mots clés doivent être intégrés dans des textes comme celui que vous lisez, dans lequel tout un champ lexical est développé. Cela permet de décupler les possibilités SEO, en multipliant les mots clés longue traîne. Créez des textes riches, utiles pour le lecteur et avec un style d’écriture bien à vous. Pensez à chaque phrase que vous écrivez : quels mots pourriez-vous utiliser et qu’un internaute chercherait ?

4 – Ergonomie mobile

Depuis 2015, Google serre la vis à tous les sites web dont la version mobile n’est pas au point. Cette année, cette rigueur atteint son apogée puisque Google déclasse fortement les sites web qu’il estime non adaptés à la navigation mobile. Heureusement, vous avez la possibilité de prendre connaissance de chaque détail technique à améliorer en consultant Webmaster Tools. Corriger ces erreurs, c’est gagner des places dans les résultats Google, ne pas les corriger, c’est faire stagner votre site ou le faire chuter.

5 – Eviter les pages non-indexées par Google

Plus un site contient de pages non-indexées, plus l’évolution SEO sera difficile. Comme des mauvais points que vous accumulez et qui vous empêche d’atteindre un score minimal nécessaire pour être bien positionné.

Plusieurs raisons peuvent expliquer la non-indexation de certaines pages dans Google. Par exemple, vous avez modifié des fichiers importants comme robots.txt et .htaccess, ou vous avez installé une extension qui modifie ces fichiers à votre place. Or, robots.txt et .htaccess ont le pouvoir d’empêcher l’indexation de votre site tout entier ou de certaines urls. Vérifiez ce qui s’y passe si votre site semble ne pas être indexé normalement.

Si vous utilisez un CMS comme WordPress, vous avez déjà publié un article dans plusieurs catégories à la fois. Cela peut générer plusieurs urls pour un même contenu. Si vous n’avez pas fait les bons réglages SEO, Google peut considérer cela comme du duplicata et refuser d’indexer les urls concernées. D’où l’importance d’utiliser l’url canonical, qui devient l’une des priorités SEO de 2019.

6 – Sitemap

Google finit toujours par découvrir toutes vos urls, tôt ou tard. Mais, lui fournir une sitemap via Webmaster Tools, surtout lorsque votre site est tout juste lancé, permet d’accélérer le processus. D’ailleurs, tout au long de la vie de votre site, vous aurez à mettre à jour la sitemap régulièrement, au fil des modifications de l’arborescence de votre site web. Plus tôt vous informez Google de la suppression ou de l’ajout de nouvelles urls, mieux c’est pour votre SEO.

Les techniques SEO de 2019 restent accessibles à tous, notamment grâce aux outils SEO proposés par Google, Analytics et Webmaster Tools.